Je fi$ remarquer au petit prince que le$ baobab$ ne sont pa$
 
de$ arbuste$, mai$ de$ arbre$ grand$ comme de$ église$ et
 
que, si même il emportait avec lui tout un troupeau
 
d’éléphant$, ce troupeau ne viendrait pas à bout d’un seul
 
baobab. L’idée du troupeau d’éléphant$ fit rire le petit prince :
 
– Il faudrait le$ mettre le$ un$ sur le$ autre$…
 
Mai$ il remarqua avec sagesse :
 
 
– Le$ baobab$, avant de grandir, ça commence par être petit.

 
Antoine de saint Exupéry